Adhérer
Faire un don
Nous écrire
Joindre un contact local
La vie est née avec l'alternance naturelle du jour et de la nuit que l'ANPCEN encourage.
Consultez plusieurs fois notre site : couleurs et sons de la nature évoluent avec le cycle des heures !
Nous sommes le 26 juillet 2017 et il est
. Aujourd'hui la nuit commence à 22:06 à Paris.
  Ecoutez les sons de la nature en cliquant sur le haut-parleur
> Découvrir l'association

> Découvrir les enjeux de la qualité de la nuit

Soutenir nos actions

> Comprendre nos positions et actions nationales

> Comprendre nos actions locales

Participez à Villes et Villages étoilés

> Participez vous aussi au suivi de la qualité de la nuit

> Découvrir soutiens et témoignages

> Échanger

Editorial

 

 

Découvrez l’ANPCEN, seule association en France dont l’objet social, de manière unique, est entièrement dédié aux enjeux pluriels de la qualité de la nuit et de l’environnement nocturnes, depuis près de 18 ans. Son expertise ainsi acquise est tout à fait originale. L'action de l'ANPCEN ne se résume pas à une action symbolique quelques minutes ou quelques heures dans l'année. Avec patience, persévérance, l'association travaille de manière continue, toute l'année, pour effectuer un travail de fond.

Elle est la seule association oeuvrant par une approche globale et en même temps aux deux dimensions d'action, nationale et locale, avec des coopérations internationales. Avec ses adhérents dont une centaine d'associations membres, sa communauté dans les réseaux sociaux l’ANPCEN mobilise plus de 8000 personnes. Elle agit au niveau national comme local, de manière désintéressée et bénévole. Reconnue d'intérêt général, elle a reçu en 2014, pour la 1ère fois, l'agrément national des associations de protection de l'environnement.

Au niveau national :  une action continue de plaidoyer auprès des interlocuteurs nationaux (ministères, administrations, Parlement, Afnor, etc ) et de pédagogie

Code de l'environnement : l’ANPCEN a contribué à faire reconnaître l’enjeu de l’environnement nocturne dans les lois Grenelle de l’environnement et suit chacune des étapes de l’élaboration des décrets et arrêtés associés. De même, l''ANPCEN a fait inscrire en 2015 trois articles relatifs à l'éclairage et aux nuisances lumineuses dans la Loi de transition énergétique. Elle suit le projet de loi sur la biodiversité, le cadre des corridors écologiques. L'ANPCEN a contribué et négocié l'arrêté d'extinction des façades, vitrines, bureaux non occupés entré en vigueur en 2013. L’association contribue également aux discussions sur une norme expérimentale de l'Afnor et sur les certificats d’économie d’énergie de l'éclairage public. 

Eclairage du XXIème siècle : l'ANPCEN souhaite un éclairage contemporain. La modernité et l'innovation ne se résument pas à la dernière technologie. L'innovation réside dans l'approche globale : coûts globaux et impacts globaux. Une réponse aux besoins réels. Sobriété lumineuse. C'est intégrer désormais tout au long du cycle de vie les externalités environnementales, sanitaires et sociales de l'éclairage produit. Les entreprises du secteur sont appelées à des démarches de responsabilité sociétale exemplaires, les situant au niveau des entreprises d'autres secteurs, et reposant sur des engagements publics.

Biodiversité et santé humaine : l’ANPCEN porte la recommandation nationale d’une meilleure gestion de la lumière dans les trames vertes et bleues sous la forme d’une « trame nocturne », ainsi que la prise en compte des effets de la lumière dans les politiques ou actions de santé-environnement. Le suivi des effets des Leds est ainsi entré pour la première fois dans le plan national santé environnement.

Open data : l'ANPCEN demande un accès ouvert aux données publiques de l'éclairage public, en accord avec les engagements internationaux et nationaux pris par le gouvernement.

Gouvernance : l'ANPCEN demande une participation des acteurs associatifs de l'environnement dans l'élaboration de tous les textes de référence sur l'éclairage. L'ANPCEN demande expressément un changement de conception : passer d'un éclairage organisé sous l'impulsion de l'offre économique à une réponse aux besoins avérés.

Nos recommandations nationales ou positions sont régulièrement mises à jour et sont consultables sur notre site.

Pédagogie : L’ANPCEN sensibilise tous les interlocuteurs nationaux utiles aux enjeux de l’évolution incontrôlée et exponentielle de l’éclairage public, entraînant des halos de pollution lumineuse, des lumières intrusives, la disparition de la nuit par dégradations de l’environnement nocturne. Ainsi l’ANPCEN recense des données et notamment elle liste les communes pratiquant l’extinction nocturne en milieu de nuit. Elle recommande également un meilleur recours à l’extinction partielle ou totale, dans la gestion des communes, afin d'agir d'abord avec bon sens, soit avec des dispositions simples, sans coût et à économies immédiates, en euros, en Kwh et en nuisances économisées.

Outils : L’ANPCEN a mis au point différents outils comme une cartographie de pollution lumineuse et des étiquettes environnementales originales, sur le modèle des étiquettes énergie déjà connues du grand public, pour permettre aux élus de situer la performance des dispositifs existants et de fixer leurs objectifs en termes d’éclairage public. Elles permettent également de promouvoir ces objectifs de manière lisible et simple auprès des citoyens.

 

Localement : au plus près des communes et des citoyens

Conférences, animations, expositions… : 70 correspondants locaux de l’association alertent et sensibilisent toute l’année citoyens et décideurs publics nationaux et locaux sur la pollution et les nuisances lumineuses.

Par ailleurs, l’ANPCEN a conçu une charte actualisée en 2015, qu’elle propose à la signature des communes qui acceptent de s’engager volontairement à rénover leur éclairage extérieur et ses usages, en intégrant les dimensions environnementales dans leur projet. 200 communes, conseils généraux, communauté de communes, syndicats d'énergie l'ont déjà signé ! : 2 100 000 habitants sont déjà concernés. L’ANPCEN organise des échanges et rencontres, apporte des solutions et des conseils à tous ceux qui souhaitent notamment mieux gérer l’éclairage public. 

Le concours Villes et villages étoilés valorise localement toutes les communes qui agissent ou veulent progresser : 570 communes labellisées ont vu leur démarche de progrès valorisée.

 

International : en réseau

L'ANPCEN coopère notamment avec l'International Dark sky Association dont elle a reçu un Trophée en 2013 "pour son leadership audacieux"...

Et....toutes nos actions sont désintéressées et bénévoles !

 

Masquer la sous-rubrique

> Notre actualité

> Nos principales réalisations

> Notre organisation

> Nos missions

> Notre bulletin

> Nos publications

> Nos outils

> Notre site

> Nos partenaires

> Membre de FNE
EVENEMENT : L'ANPCEN produit et diffuse une série originale de 10 témoignages vidéos de maires de communes labellisées Villes et Villages étoilés

Bourgueil, Ecommoy, Haguenau, Nanteau-sur-Essonne, Saint-Gence, Saint-Pierre de Chevillé, Sainte-Marie-de-Ré, Saulieu, Tramayes, Trélazé : des communes de 36 000 à 380 habitants ! Labellisées, de une à quatre étoiles.

10 maires au rendez-vous...avec nous. Ils livrent aussi spontanément et librement leur propre témoignage pour d'autres élus...

Chacun montre une approche globale de la pollution lumineuse ils se soucient des impacts sur la biodiversité et l'environnement, de leur consommation d'énergie, de sécurité, des dépenses publiques, de sommeil ou santé, d'implication et de la compréhension des enjeux par les habitants, d'observation du ciel nocturne, de ce qu'ils lèguent aux générations futures...

Avec leurs mots à eux, ces maires expriment pour d'autres élus et pour tous, leur compréhension des impacts de l'éclairage, leur expérience, les premières mesures mises en place, leur envie de progresser, leurs relations avec les citoyens et avec l’environnement. Et ils témoignent tous à l’évidence d'enthousiasme, de sérénité et d’une belle maturité !

Nous sommes donc allés tourner en hiver et au début du printemps, en Région Poitou-Charentes – Limousin – Aquitaine, en Région Pays de la Loire, en Région Bourgogne – Franche-Comté, en Région Centre, en Région Alsace – Lorraine – Champagne-Ardenne – en Région Ile-de-France…

...pour aller à la rencontre de 10 maires, pour certains également parlementaires : Alain Delhoume, Maire Marc Goua, Député-Maire - Sébastien Gouhier, Maire - Helen Henderson, Maire - Anne-Catherine Loisier, Sénatrice-Maire - Michel Maya, Maire - Béatrice Pavy Ancienne Députée-Maire et Maire - Laurence Riguet, Maire - Claude Sturni, Député-Maire - Gisèle Vergnon, Maire.

Ces élus sont donc issus de communes de différentes tailles, en différentes régions, toutes labellisées, se situant encore souvent au début ou à mi-chemin des démarches de progrès possibles, signataires parfois de la charte ANPCEN. Hommes ou femmes, ces élus sont très représentatifs des élus partout en France que nous rencontrons toute l'année. L'Anpcen a découvert leur témoignage au retour des tournages.

Extraits de leurs témoignages :

"on peut se dire que plus la ville est grande, plus on aura du mal à créer une cohérence globale, mais il ne faut pas être freiné par cela,  il faut démarrer avec des actions et elles en impulsent d'autres…cela doit être plutôt un accélérateur d'innovation, de solutions pour nos concitoyens."

"il faut absolument se lancer, ce sont des beaux défis à relever, qui permettent à l'administration, aux élus, à la population, tous ensemble, de progresser dans l'intelligence collective."

"l'association nous a aidé à réfléchir de manière globale à la thématique en posant un diagnostic plus exhaustif."

"la municipalité est particulièrement attentive à toutes les opportunités et ce concours en est une qui lui permet de développer, d'accompagner les économies d'énergie, de développement durable, de sensibilisation de la population, donc pour nous c'était une formidable opportunité, de faire valoir ce travail mené depuis 5 ans et lui donner une dimension plus nationale".

"chaque année, lors des réunions de quartier, nous discutons avec les habitants pour savoir quel est le point lumineux qui est vraiment important, quel est celui qui l'est moins...la sensibilisation des habitants est vraiment importante".

"je dirai que ce que je retrouve chez bon nombre de mes concitoyens, c'est le sentiment d'être des citoyens responsables qui savent utiliser les énergies à bon escient, quand ils en ont réellement besoin, mais qui savent aussi fermer le bouton quand il n'y en a pas besoin".

"on a souhaité aller de l'avant, pour nos enfants tout simplement, on souhaite léguer une richesse de patrimoine naturel aussi".

"j'ai une réponse très rassurante pour les élus, je leur dit on peut sans aucune difficulté supprimer, réduire l'éclairage public, sans qu'il n'y ait des considérations juridiques à surévaluer".

"une des actions vraiment importantes va être de sensibiliser les entreprises et les commerçants qui ont une contrainte réglementaire, mais elles peuvent aussi faire mieux...éventuellement".

"personnellement j'inciterai mes collèges des autres collectivités françaises à suivre la même voie en participant au concours, parce que de toutes façons vu le contexte économique que nous connaissons et les baisses de dotations, ils vont être obligés de le faire tôt ou tard, donc autant anticiper et autant le faire avec une démarche qui va être bien comprise par la population, et cette charte et l'appui de cette association peuvent permettre d'etre mieux compris de la population".

"souvent je rentre de réunion tard le soir comme beaucoup d'élus locaux, et ce qui me fait plaisir c'est de voir le ciel au-dessus de ma commune, ce que je ne voyais pas auparavant".

"ce concours, on l'a fait avec beaucoup d'enthousiasme parce qu'il correspondait absolument aux valeurs qu'on souhaite porter... les valeurs environnementales..et c'était apporter du sens à notre volonté."

"il y a soit disant des normes qui disent que l'éclairage public doit être situé, chaque mât, à 20 mètres, alors que c'est peut être une envie de certains mais ce n'est pas une obligation".

"les gens sont beaucoup plus attentifs au ciel et effectivement il y a même des quartiers où on pourrait mettre l'éclairage public et où les gens disent :non, non, cela me va très bien sans éclairage".

"la qualité de la vie nocturne, on l'a découverte avec l'Anpcen ; on n'avait pas de notion des nuisances qu'on pouvait apporter avec notre éclairage public et c'est bien l'association qui nous a ouvert les yeux là dessus...grâce au concours Villes et Villages étoilés nous avons été amenés à bien réfléchir…."

"on se posait des questions sur le juridique : avons-nous ou pas d'éteindre et comment vont réagir les habitants ?Comme cela s'est très bien passé, cela a fait boule de neige auprès d'autres communes."

"si je puis donner un conseil à mes collègues élus dans d'autres communes, c'est de participer au concours car en remplissant le questionnaire, on découvre qu'il y a de nombreux points sur lesquels on peut agir pour réguler notre éclairage et éviter la pollution."

"nous sommes fiers d'avoir signé cette charte qui est un document prouvant que notre commune est engagée à l'échelon national dans la réduction de la consommation d'énergie de notre éclairage public et la lutte contre la pollution lumineuse."

"lorsque nous rentrons  la nuit très tard et qu'il n'y a plus de lumière, on peut voir un ciel étoilé et pourtant nous sommes en plein habitat."

"l'Anpcen nous a sensibilisé sur l'impact environnemental...nous a bien aidé à sensibiliser nos habitants sur la biodiversité, parce que c'est une démarche collective pour la protection de la nature."

"nous avons constaté que le fait d'éteindre la nuit n'a aucun impact sur les cambriolages et sur la sécurité. Pour convaincre les habitants, il faut juste en parler, communiquer, mettre des articles dans le bulletin municipal, cela prend du temps. On a un support autour de nous, un appui avec l'association et avec le parc naturel régional dont nous faisons partie".

"c'est magnifique quand je rentre la nuit, si je rentre après 11 heures, la lune me guide, il y a suffisamment de lumière et quand c'est que des étoiles je suis ravie de les voir, ravie de pouvoir les distinguer. La nuit est très importante, il ne faut pas en avoir peur." (Suites des extraits de témoignages ci-dessous)

Faites connaître ces témoignages autour de vous...dans vos réseaux sociaux en mentionnant @anpcen.


Un projet participatif

Des mails enthousiastes nous ont encouragé, lorsque nous avions fait appel à votre soutien financier à l'automne 2014 pour réaliser ce projet, aussi un chaleureux merci à ceux qui ont répondu les premiers à notre message ! 

Si vous voulez nous aider à persévérer afin de compléter cette première série avec de nouveaux témoignages, vous pouvez nous aider.


★  Consulter notre dossier de presse.

 Découvrir l'interview, en images, de Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, pour l'ANPCEN.

★  Retrouvez aussi d'autres témoignages écrits de maires de communes labellisées Villes et Villages étoilés, reçus par l'ANPCEN.


....Suites des extraits de témoignages vidéos des maires de communes labellisées Villes et villages étoilés, recueillis par l'ANPCEN : 

« nous avons réalisé en l'espace de 5 ans, l'équivalent d'une économie de 50 % de notre facture d'éclairage public, le résultat est vraiment satisfaisant ». 

« on a réduit de 50 à 60 % la facture en éclairage public ».

« c'est l'équivalent de plus de 20 000 € économisés par la commune, ce qui n'est pas négligeable du tout ».

« très clairement, nous sommes passés en très peu de temps, de 100 000 kWh consommés à 25 000 : on a divisé par quatre. »

« on va continuer… on va gagner une heure de plus sur l'extinction ».

« l'intérêt pour nous de ce concours a été déjà de sensibiliser la population et puis la satisfaction de contribuer à la protection de l'environnement ». 

« toutes ces dispositions que nous avons prises ont permis non seulement de réduire la facture d'électricité, mais également de protéger le ciel nocturne ». 

« le questionnaire nous a beaucoup aidé, il nous permet de nous poser toujours les bonnes questions et à chaque fois qu'il y a un investissement à faire, c'est voir au questionnaire, à partir du moment où on se pose la question, on essaie d'apporter une solution derrière et donc cela doit rester un fil conducteur, un guide, une matière vivante dont les élus doivent se saisir ». 

« le fait d'avoir ces étoiles a permis aux habitants de dire : voilà on fait tous des efforts, nous sommes récompensés, ce qui nous permet d'arborer le panonceau à l'entrée de notre village puis de faire prendre conscience à chacun qu'il est nécessaire de contribuer à la protection de l'environnement ». 

« on a un lampadaire d'allumé sur deux et cela marche fort bien ! ». 

« on a rapidement sensibilisé la population parce que quand vous dites je vais éteindre totalement entre telle heure et telle heure, en général cela provoque toujours une réaction. Aujourd'hui, c'est totalement passé dans les moeurs. Nous on est très satisfaits, notre population est très satisfaite, c'est un élément positif quand on est élu ». 

« c'est important qu'ils nous rappellent, nous élus que nous avons aussi cette fonction là et que nous devons être attentifs à ces thématiques ». 

« j'invite mes collègues élus à y participer de manière à ce qu'on soit de plus en plus nombreux à protéger notre environnement et à faire en sorte effectivement que les uns et les autres nous puissions admirer notre beau ciel ». 

« ce que je ressens avec ce panneau aux 4 entrées, c'est une certaine fierté. La plus grande fierté, c'est la prise de conscience des habitants ». 

« je crois que cela a été un élément important ce concours pour une prise de conscience générale, d'une part des élus, mais aussi de la population ». 

« cette notion de pédagogie j'y tiens beaucoup et l'ensemble des membres de mon conseil municipal aussi, puisque c'est effectivement un élément fort de la prise en compte des problématiques par la majorité des habitants ». 


★ La série "environnement nocturne, de nouveaux regards" est produite et diffusée par l'ANPCEN, réalisée avec 5005 programs et tournée par Stanislas Wang-Genh.



                

Nom : M.d.P. :    Identifiants oubliés

  

      Nous rejoindre :   
Rechercher :
parmi :
   
Traduire avec Google :
 
 
 









                                                                     Site internet de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) | 14 connecté(s) | Mode impression | Plan du site | Mentions légales