Adhérer
Faire un don
Nous écrire
Joindre un contact local
La vie est née avec l'alternance naturelle du jour et de la nuit que l'ANPCEN encourage.
Consultez plusieurs fois notre site : couleurs et sons de la nature évoluent avec le cycle des heures !
Nous sommes le 24 septembre 2017 et il est
. Aujourd'hui la nuit commence à 20:07 à Paris.
  Ecoutez les sons de la nature en cliquant sur le haut-parleur
> Découvrir l'association

> Découvrir les enjeux de la qualité de la nuit

Soutenir nos actions

> Comprendre nos positions et actions nationales

> Comprendre nos actions locales

Participez à Villes et Villages étoilés

> Participez vous aussi au suivi de la qualité de la nuit

> Découvrir soutiens et témoignages

> Échanger

 

  Editorial

 

 

Les positions prises par l'ANPCEN résultent d'observations multiples et d'informations recueillies à chaque niveau : international, national et local. Elles s'appuient sur des données scientifiques et techniques, conjuguées à un suivi de terrain et un suivi institutionnel constants.

Elles font appel au bon sens d'abord : agir par les mesures qui ne coûtent rien, mais qui ont des résultats immédiats, en euros, en KWh économisées et en nuisances lumineuses diminuées. Avant l'endettement.

D'autre part, elles privilégient l'ouverture et le dialogue. Mais à ce titre, elles demandent aussi fortement une plus grande ouverture des acteurs traditionnels de l'éclairage aux arguments et à l'expertise environnementale.

Depuis près de 18 ans, des positions et recommandations de l'ANPCEN ont fait école. L'environnement commence à changer. Beaucoup, y compris ceux qui furent les plus hostiles, conviennent désormais que nos recommandations sont de bon sens. Souvent l'innovation suit ce chemin : considérée d'abord comme ridicule, puis dangereuse et finalement...évidente. C'est le chemin qu'ont suivi les recommandations de l'ANPCEN !

Mais il reste beaucoup à faire encore pour insérer les objectifs de "prévention, limitation, suppression" des nuisances lumineuses dans chacun des textes de référence nationaux ou dans chacun des choix locaux. 

Vous pourrez à travers cette rubrique suivre les positions que nous portons toute l'année, auprès de chaque décideur, et les recommandations que nous élaborons.

 

Masquer la sous-rubrique

> Positions de l’ANPCEN

> Partenaires nationaux

> Rendez-vous nationaux

> Actions nationales

Démultiplication

L'ANPCEN a choisi de démultiplier son action par une collaboration avec de grands réseaux ou acteurs nationaux avec lesquels elle passe des conventions et mène des coopérations nationales et locales : sensibilisation et pédagogie commune, partages d'informations, mesures de terrain, soutien de la recommandation de l'ANPCEN "Trame nocturne", participation au concours Villes et Villages étoilés, partage des outils mis au point par l'ANPCEN, kits pratiques, chartes, étiquettes, cartographies.. sont au programme de ces nouvelles relations. La confiance de ces grands acteurs est aussi une marque de leur confiance envers la vision et l'action développées par l'ANPCEN.

 

Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France

2015 : signature d'une convention renouvelée et renforcée entre la Fédération des Parcs  Naturels Régionaux de France et l'ANPCEN

Cette convention nationale, entre les deux réseaux nationaux, prolonge et renforce leur première coopération depuis février 2012 pour limiter les conséquences des nuisances lumineuses et plus particulièrement celles portant atteinte à la biodiversité et à la qualité de la nuit au sein des Parcs et alentours. 

Jean-Louis Joseph, Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, Michael Weber, Premier Vice Président, en remerciant l’ANPCEN et ses équipes bénévoles, salue également l’investissement des Parcs dans ce partenariat qui démultiplie les actions pour la défense de l'environnement et de la faune nocturne. En effet 80% des chartes de Parcs prennent en compte ce sujet d’une manière directe ou indirecte. "À l’horizon de l’autonomie énergétique des Parcs en 2030, ce partenariat renforce encore la prise en compte des enjeux et des moyens de résorption des nuisances lumineuses sur les territoires des Parcs en faveur de la maîtrise de l'énergie, mais aussi de la préservation de la biodiversité."

Michael Weber :  1er Vice-Président et Président du PNR des Vosges du Nord"Vous pouvez compter sur mon engagement et celui plus général des Parcs naturels régionaux, pour engager encore plus d'actions à l'avenir sur leurs territoires."

 

Mission Economie de la Biodiversité - Museum National d'histoire naturelle - Ministère de l'Ecologie et du Développement durable

Juillet 2015 : Présentation de l'étude MEB-ANPCEN, commentée par le Museum national d'histoire naturelle et le Ministère de l'Ecologie.

A l'Hotel de Pomereu - Paris  : Eclairage du 21ème siècle et biodiversité - Pour une meilleure prise en compte des externalités de l’éclairage extérieur sur notre environnement

Présentation par Laurent Piermont (MEB), Anne-Marie Ducroux (ANPCEN) , Vincent Hulin (MEB), Jean-Philippe Siblet (MNHN), José Ruiz (MEDDE)

 

Mission Economie de la Biodiversité du groupe Caisse des Dépôts - CDC Biodiversité 

2014 : signature d'une convention entre l'ANPCEN et la Mission Economie de la Biodiversité, une initiative de la Caisse des Dépôt pilotée et gérée par CDC Biodiversité. 

La MEB a pour objectif de créer et expérimenter des outils innovants afin de concilier développement économique et préservation de la Biodiversité. Dotée d’un comité scientifique de renom, elle concentre ses travaux sur des thématiques telles que la biodiversité en ville, le financement de la Trame verte et bleue, les principes scientifiques de mise en œuvre de la compensation, ou l’identification de mécanismes de financement innovants pour la préservation de la biodiversité. Il s’agit de développer des solutions d’avenir qui s’ancrent dans un développement économique à long terme, durable et prenant en compte la limitation des ressources naturelles. Au service de l’intérêt général, cette mission de recherche a vocation à partager et à mettre à disposition ses travaux à travers ses différentes publications. 

 

"Les collectivités et les maîtres d'ouvrage ont le choix, à qualité de service égal, d'installer des éclairages qui nuisent ou pas à la biodiversité. Nous souhaitons les aider à identifier et à mettre en œuvre les meilleures pratiques adaptées à leurs besoins et à leurs budgets d'éclairage." indique Laurent Piermont, Président.

Photo : L. Piermont MEB-CDC B et AM Ducroux ANPCEN - Vincent Hulin

 

Museum National d'Histoire Naturelle

2012 : signature d'une convention entre le Museum National d'Histoire Naturelle et l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes,  afin de renforcer les collaborations et la connaissance des impacts de la lumière artificielle sur la biodiversité.

 

Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France

2012 :  signature d'une convention entre la Fédération des Parcs  Naturels Régionaux de France et l'ANPCEN

« Si des actions concertées ont pu être noués entre l’ANPCEN et certains PNR, une démarche conjointe, plus globale à l’échelle nationale n’avait pas encore été menée. Or plusieurs missions des Parcs sont concernées par les mesures prises sur la pollution lumineuse dans les lois Grenelle de l’environnement : la préservation de l’environnement et de la faune nocturne, la maîtrise de l’énergie et l’efficacité énergétique mais également l’information et le conseil auprès des habitants et des élus des communes des Parcs », indique Jean-Louis Joseph, Président de la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France.

Photo : JL Joseph et AM Ducroux - FNPRF

 

Parcs Nationaux de France

2012 :  signature d'une convention entre les Parcs Nationaux de France et l'ANPCEN

« Les missions des parcs nationaux s'articulent autour de la protection des patrimoines naturels et culturels de ces territoires d'exception. A ce titre, le « patrimoine nuit » apparaît de plus en plus comme un enjeu important. Les spécialistes de la faune ou les amateurs contemplatifs du ciel y sont sensibles depuis longtemps mais, au-delà, les esprits évoluent progressivement. De nombreuses communes et acteurs locaux prêtent maintenant attention à ce patrimoine qui se raréfie, et qui peut aussi devenir un argument économique », indique Jean-Pierre Giran, Président de Parcs Nationaux de France.

Photo : JP Giran, AM Ducroux et M Sommier - S Corporon

Parc national de Port Cros

2014 : signature d'une convention entre le Parc national de Port Cros et l'ANPCEN

Les îles et le littoral nécessite une attention particulière.

Une coopération pour faire du Parc un site pilote en matière de réduction des nuisances lumineuses, et rechercher la cohérence entre les mises en lumière du patrimoine bâti et la nature environnante, terrestre et maritime.

« Le public a exprimé le souhait de voir maîtriser les pollutions lumineuses et sonores des espaces naturels des Îles, celui de limiter les nuisances sonores et l'empreinte lumineuse des espaces bâtis pour favoriser la circulation des espèces nocturnes ». rappelle Guillaume Sellier, directeur du Parc national de Port-Cros.

Parc national de la Réunion

2014 : signature d'une convention entre le Parc National de la Réunion et l'ANPCEN

Il s'agit de sensibiliser les communes et les acteurs locaux à la pollution lumineuse. Fondé par le décret n° 2007-296 du 5 mars 2007, le Parc National de la Réunion s’inscrit dans une nouvelle génération de Parcs nationaux. La charte du Parc national indique notamment l'ambition d "encourager la lutte contre la pollution lumineuse". A la Réunion, la pollution lumineuse est considérée comme la deuxième menace pour les espèces de pétrels, elle a des conséquences également sur plusieurs compartiments de la biodiversité réunionnaise, dont les tortues marines.

Ligue pour la Protection des Oiseaux

2013 : signature d'une convention entre la LPO et l'ANPCEN lors du Conseil national de LPO

«Les effets de la lumière artificielle nocturne sur le vivant sont trop peu pris en compte encore en France. L’ANPCEN a fortement contribué à faire inscrire les enjeux de la qualité de la nuit dans les lois Grenelle. Nous persévérons et souhaitons démultiplier nos actions avec de grands réseaux nationaux comme celui de la LPO avec lequel de belles coopérations sont à inventer. La LPO est sur le terrain, nous aussi. Nous pouvons observer la nuit et la nature ensemble et documenter ces enjeux. Nous avons aussi à cœur de voir partagée notre recommandation d’une « trame nocturne », c’est à dire la prise en compte de la gestion de la lumière au sein des continuités écologiques (ou TVB) et dans les espaces protégés »  indique Anne-Marie Ducroux, Présidente de l’ANPCEN. 

Photo  :  AM Ducroux et A Bougrain-Dubourg - Anaïs Coquet 

 

Nom : M.d.P. :    Identifiants oubliés

  

      Nous rejoindre :   
Rechercher :
parmi :
   
Traduire avec Google :
 
 
 









                                                                     Site internet de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) | 12 connecté(s) | Mode impression | Plan du site | Mentions légales