Adhérer
Faire un don
Nous écrire
Joindre un contact local
La vie est née avec l'alternance naturelle du jour et de la nuit que l'ANPCEN encourage.
Consultez plusieurs fois notre site : couleurs et sons de la nature évoluent avec le cycle des heures !
Nous sommes le 15 octobre 2019 et il est
. Aujourd'hui la nuit commence à 19:25 à Paris.
  Ecoutez les sons de la nature en cliquant sur le haut-parleur
> Découvrir l'association

> Découvrir les enjeux de la qualité de la nuit

Soutenir nos actions

> Comprendre nos positions et actions nationales

> Comprendre nos actions locales

Participez à Villes et Villages étoilés et Territoires de Villes et Villages étoilés

> Participez vous aussi au suivi de la qualité de la nuit

> Découvrir soutiens et témoignages

> Échanger

 

 

 

  La nuit ?

 

 

 

La nuit, c'est la moitié de la vie. De nos vies...

Chaque jour, la vie est un cycle nourri autant par le jour que par la nuit. En une cinquantaine d’années, les humains ont bouleversé cette alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur. 

La quantité globale de lumière émise la nuit n'a pas cessé d'augmenter depuis quelques décennies : + 94 % en vingt ans seulement et pour le seul éclairage public. Auquel il convient d'ajouter les lumières émises par les publicités, enseignes lumineuses, les façades, vitrines, bureaux non occupés, les parkings et sites privés, les illuminations diverses...

L’ANPCEN s'attache à expliquer et à prévenir l'ensemble des effets des éclairages extérieurs nocturnes non adaptés. Elle a adopté une approche globale et transversale afin d'éviter l'incohérence de certaines approches sectorielles, comme par exemple ne raisonner qu'en termes d'économies d'énergie en oubliant les effets sur la biodiversité ou les effets sur le sommeil et la santé. Ce qui peut conduire à des décisions contreproductives. Notre association se donne donc pour objectif la convergence et la cohérence des solutions proposées pour améliorer la situation actuelle et limiter collectivement la quantité globale de lumière émise la nuit.

« La Vie a besoin de la Nuit, la Nuit a besoin de nous »

Découvrez dans les sous-rubriques suivantes la pluralité des enjeux de la pollution lumineuse dont la qualité de la nuit dépend, ainsi que l'action de l'ANPCEN sur les textes : lois, décrets, arrêtés, normes, stratégies...

 

Merci de citer vos sources Anpcen lors de vos utilisations de nos données collectées.

Masquer la sous-rubrique

> Actualité

> Cartes à consulter

> Enjeux biodiversité et paysages

> Enjeux sanitaires et sociaux

> Enjeux énergie, climat, déchets

> Enjeux budgétaires

> Législation, Règlements et normes

> Enjeux de gouvernance

> Enjeux observation astronomique

> Inspiration et legs aux générations futures

> Enjeux de solidarité territoriale

> Enjeux de sécurité
Veille scientifique ANPCEN : la qualité de la nuit en France et dans le monde

Cela vient d'être rappelé : "99 % des Etats-Unis et de l'Europe occidentale vivent sous des cieux pollués par la lumière artificielle".

A l'occasion de cette mise à jour en 2016, d'une carte mondiale initialement sortie en 2001, l'ANPCEN rappelle ses différentes alertes : 

- + 94 % de lumière artificielle émise la nuit en France depuis moins de 25 ans,

- + 89 % de points lumineux pour l'éclairage public dans la même période

Le remplacement massif des lampadaires d'éclairage public en LEDS augmente la brillance la nuit en de très nombreux villes du globe :

★ Voir notre dossier , avec, par exemples, Milan Madrid, Los Angeles, Mexico.

- Pas de plan de prévention, limitation, suppression de la pollution lumineuse, pas d'objectif chiffré, pas de mesure par l'Etat de la quantité de lumière émise la nuit. L'énergie, le climat, la biodiversité, le bruit etc ont leur politique publique : la pollution lumineuse demeure un enjeu environnemental et sanitaire orphelin.

★ Voir notre dossier inédit Qualité de la nuit en France 

 

La France dans le monde ?

Cartographie Etude : Fabio Falchi Pierantonio Cinzano Dan Duriscoe Christopher C. M. Kyba, Christopher D. Elvidge Kimberly Baugh Boris A. Portnov Nataliya A; Rybnikova and Riccardo Furgoni - 2016, modélisation notamment avec images satellitaires 2014, de milieu de nuit et comparaison avec mesures de terrain (fait suite à l'étude de 2001, utilisant des images satellitaires de début de nuit).

Niveau de pollution lumineuse traduit : zénith

Cartographie-Anpcen : Données satellitaires, modélisation, statistiques et mesures de terrain, 2015 en début de nuit.

Niveau de pollution lumineuse traduit : toutes les directions, du zénith jusqu'à proximité de l'horizon - Prise en compte de l'effet de masquage par les reliefs - Traduit la perception de la pollution lumineuse au sol soit pour les humains, les différents milieux et les espèces.



                

Nom : M.d.P. :    Identifiants oubliés

  

      Nous rejoindre :   
Rechercher :
parmi :
   
Traduire avec Google :
 
 
 









                                                                     Site internet de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) | 15 connecté(s) | Mode impression | Plan du site | Mentions légales