Adhérer
Faire un don
Nous écrire
Joindre un contact local
La vie est née avec l'alternance naturelle du jour et de la nuit que l'ANPCEN encourage.
Consultez plusieurs fois notre site : couleurs et sons de la nature évoluent avec le cycle des heures !
Nous sommes le 16 septembre 2021 et il est
. Aujourd'hui la nuit commence à 20:24 à Paris.
  Ecoutez les sons de la nature en cliquant sur le haut-parleur
> Découvrir l'association

> Découvrir les enjeux de la qualité de la nuit

Soutenir nos actions

> Comprendre nos positions et actions nationales

> Comprendre nos actions locales

Participez à Villes et Villages étoilés et Territoires de Villes et Villages étoilés

> Participez vous aussi !

> Découvrir soutiens et témoignages

> Échanger

 

 

 

  La nuit ?

 

 

 

La nuit, c'est la moitié de la vie. De nos vies...

Chaque jour, la vie est un cycle nourri autant par le jour que par la nuit. En une cinquantaine d’années, les humains ont bouleversé cette alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur. 

La quantité globale de lumière émise la nuit n'a pas cessé d'augmenter depuis quelques décennies : + 94 % en vingt ans seulement et pour le seul éclairage public. Auquel il convient d'ajouter les lumières émises par les publicités, enseignes lumineuses, les façades, vitrines, bureaux non occupés, les parkings et sites privés, les illuminations diverses...

L’ANPCEN s'attache à expliquer et à prévenir l'ensemble des effets des éclairages extérieurs nocturnes non adaptés. Elle a adopté une approche globale et transversale afin d'éviter l'incohérence de certaines approches sectorielles, comme par exemple ne raisonner qu'en termes d'économies d'énergie en oubliant les effets sur la biodiversité ou les effets sur le sommeil et la santé. Ce qui peut conduire à des décisions contreproductives. Notre association se donne donc pour objectif la convergence et la cohérence des solutions proposées pour améliorer la situation actuelle et limiter collectivement la quantité globale de lumière émise la nuit.

« La Vie a besoin de la Nuit, la Nuit a besoin de nous »

Découvrez dans les sous-rubriques suivantes la pluralité des enjeux de la pollution lumineuse dont la qualité de la nuit dépend, ainsi que l'action de l'ANPCEN sur les textes : lois, décrets, arrêtés, normes, stratégies...

 

Merci de citer vos sources Anpcen lors de vos utilisations de nos données collectées.

Masquer la sous-rubrique

> Actualité

> Cartes à consulter

> Enjeux biodiversité et paysages

> Enjeux sanitaires et sociaux

> Enjeux énergie, climat, déchets

> Enjeux budgétaires

> Législation, Règlements et normes

> Enjeux de gouvernance

> Enjeux observation astronomique

> Inspiration et legs aux générations futures

> Enjeux de solidarité territoriale

> Enjeux de sécurité
Limoges : une ville de plus de 100 000 habitants confirme son extinction après expérimentation

La recommandation historique de l'ANPCEN d'agir d'abord en réduisant les durées d'éclairement en milieu de nuit est désormais adoptée par un très grand nombre de communes.

Même des communes de grande taille décident de la pratiquer désormais...

Comme Limoges en Haute-Vienne par exemple, plus de 100 000 habitants.


"À partir du 28 juin 2021, la municipalité a choisi d'éteindre une partie de son éclairage public entre 23h30 et 5h30 du matin. 170 des 380 armoires de commandes de l’éclairage public que compte la ville seront programmées pour s’éteindre une partie de la nuit"

⭐️ Expérimenter

L'ANPCEN recommande souvent de passer par une phase d'expérimentation, de 3 mois ou plus, suivie par les services de police ou de gendarmerie, si nécessaire. Ce qu'a fait Limoges et qui confirme ce que dit l'ANPCEN sur la sécurité :

"Cette décision fait suite à une phase d'expérimentation menée durant une année. Et ayant fait ses preuves : "Nous avons testé cette mesure sur 14 lotissements de la ville, soit environ 1000 foyers. Nous avons ensuite demandé l’avis des familles concernées par l’expérience. Et les retours ont été positifs. Seuls environ 10% des personnes ont émis des réticences concernant l’insécurité que cela pourrait générer. Mais selon les statistiques nationales, qui sont confirmées au plan local, il n’y a en fait pas plus d’insécurité dans les zones non éclairées, pas plus de cambriolages non plus, ceux-ci ayant lieu la plupart du temps en plein jour." Didier Franck, directeur de la transition énergétique à la Ville de Limoges.

⭐️ Eteindre aux heures inutiles : la 1ère mesure à prendre pour réduire la pollution lumineuse, économiser des Kwh et des euros 

Ce que dit Limoges, confirme ce que promeut l'ANPCEN depuis des années :
"250 000€ HT : c'est le montant des économies annuelles que cette mesure va faire économiser à la ville de Limoges"

⭐️ Consulter France 3 Nouvelle Aquitaine



                

Nom : M.d.P. :    Identifiants oubliés

  

      Nous rejoindre :   
Rechercher :
parmi :
   
Traduire avec Google :
 
 
 









                                                                     Site internet de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) | 29 connecté(s) | Mode impression | Plan du site | Mentions légales