Adhérer
Faire un don
Nous écrire
Joindre un contact local
La vie est née avec l'alternance naturelle du jour et de la nuit que l'ANPCEN encourage.
Consultez plusieurs fois notre site : couleurs et sons de la nature évoluent avec le cycle des heures !
Nous sommes le 15 octobre 2019 et il est
. Aujourd'hui la nuit commence à 19:25 à Paris.
  Ecoutez les sons de la nature en cliquant sur le haut-parleur
> Découvrir l'association

> Découvrir les enjeux de la qualité de la nuit

Soutenir nos actions

> Comprendre nos positions et actions nationales

> Comprendre nos actions locales

Participez à Villes et Villages étoilés et Territoires de Villes et Villages étoilés

> Participez vous aussi au suivi de la qualité de la nuit

> Découvrir soutiens et témoignages

> Échanger

 

 

 

  La nuit ?

 

 

 

La nuit, c'est la moitié de la vie. De nos vies...

Chaque jour, la vie est un cycle nourri autant par le jour que par la nuit. En une cinquantaine d’années, les humains ont bouleversé cette alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur. 

La quantité globale de lumière émise la nuit n'a pas cessé d'augmenter depuis quelques décennies : + 94 % en vingt ans seulement et pour le seul éclairage public. Auquel il convient d'ajouter les lumières émises par les publicités, enseignes lumineuses, les façades, vitrines, bureaux non occupés, les parkings et sites privés, les illuminations diverses...

L’ANPCEN s'attache à expliquer et à prévenir l'ensemble des effets des éclairages extérieurs nocturnes non adaptés. Elle a adopté une approche globale et transversale afin d'éviter l'incohérence de certaines approches sectorielles, comme par exemple ne raisonner qu'en termes d'économies d'énergie en oubliant les effets sur la biodiversité ou les effets sur le sommeil et la santé. Ce qui peut conduire à des décisions contreproductives. Notre association se donne donc pour objectif la convergence et la cohérence des solutions proposées pour améliorer la situation actuelle et limiter collectivement la quantité globale de lumière émise la nuit.

« La Vie a besoin de la Nuit, la Nuit a besoin de nous »

Découvrez dans les sous-rubriques suivantes la pluralité des enjeux de la pollution lumineuse dont la qualité de la nuit dépend, ainsi que l'action de l'ANPCEN sur les textes : lois, décrets, arrêtés, normes, stratégies...

 

Merci de citer vos sources Anpcen lors de vos utilisations de nos données collectées.

Masquer la sous-rubrique

> Actualité

> Cartes à consulter

> Enjeux biodiversité et paysages

> Enjeux sanitaires et sociaux

> Enjeux énergie, climat, déchets

> Enjeux budgétaires

> Législation, Règlements et normes

> Enjeux de gouvernance

> Enjeux observation astronomique

> Inspiration et legs aux générations futures

> Enjeux de solidarité territoriale

> Enjeux de sécurité
Initiative pédagogique exemplaire à Salon de Provence, Bouches du Rhône

Très beau projet pédagogique, multidisciplinaire, mené au Collège la Présentation de Salon de Provence, dans les Bouches du Rhône, autour de Jean-Louis Marin, adhérent de l'ANPCEN, professeur de Sciences Physiques. Avec 5 collègues et 25 élèves de 14 ans en 3ème, tous se sont lancé pour deux ans dans un projet pédagogique scientifique sur le thème de la protection de la nuit, joliment intitulé :  « Energie et développement durable : la nuit la plus sombre a toujours une fin lumineuse… »

Au programme 

Un enjeu du XXIème siècle à découvrir puis à comprendre. Et, autour de ce thème, le regard croisé de plusieurs matières enseignées, ainsi que de nombreuses étapes pour  les élèves et les enseignants :  sorties, rencontres et conférences ; maquettes, dessins, observations et expériences…..Parmi lesquelles :

- la découverte des lampadaires à proximité du collège en 3 groupes de jour, avec une sortie de nuit aussi.

- l'apprentissage de caractéristiques de la lumière, information sur le parc de lampadaires de Salon de Provence et leur gestion,  

- découverte d'une poignée de nouveaux mots et de notions, aussi en travail de français et d'anglais autour des différentes notions, 

- dessins, maquettes, expériences, etc

- apprentissages des impacts de la lumière sur les insectes, où l'on met au point "le luminoc", où l'on découvre qui est lucifuge et luciphile...comment la larve de la cétoine dorée n'aime pas la lumière, la différence de vision entre les humains qui conçoivent la lumière artificielle nocturne de notre environnement et celle les insectes, comment certaines fleurs apparaissent ainsi aux insectes comme des "enseignes"…mais non lumineuses !

Apprendre, savoir faire et faire savoir

Le récit du projet n'a pas été oublié. Toutes les étapes sont décrites et partagées sur le site du Collège.

Les élèves de 3ème ont également présenté aux élèves de primaire, la maquette du système solaire réalisé par le clubastronomie du collège. Le projet s'est inscrit dans l'animation annuelle du Jour de la Nuit et de la Fête de la science. Des élèves ont présenté une conférence pour tout public sur la scène de l'espace Charles Trenet, sur la pollution lumineuse. Un moment qui a coup sûr laisse aussi des souvenirs à ceux qui l'ont préparée.

Des élèves très bien entourés 

Une équipe pédagogique multidisciplinaire veille : Mme Bacigalupi (CDI), Mme Cambon (Français), Mme Del Cistia (Anglais), M.Camerlo (Arts plastiques), M.Leprince (SVT), M.Marin (Physique-Chimie), M.Rolland (Mathématiques) et Jean-Louis Marin pour les Sciences Physiques.

Avec le concours d'un entourage scientifique et technologique composé de deux correspondants de l'ANPCEN, dont l'un d'eux Sergio Ilovaïsky est astrophysicien, deux entomologistes du CNRS et de l'INRA,  un doctorant du Museum national d'histoire naturelle et un naturoptère.

Les travaux ont également associé des acteurs locaux, dont la société qui gère l'éclairage public de Salon de Provence.

Monsieur le Maire n'a pas été oublié 

Rappelons que les élus devraient être ceux qui fixent les objectifs, décident des usages et des choix effectués pour l'éclairage extérieur d'une commune.

Ils sont aussi les garants de la tenue au niveau local des objectifs publics nationaux : la limitation, la prévention, la suppresssion des nuisances lumineuses est un objectif public inscrit dans la loi depuis 2010.

Le projet pédagogique a pris l'initiative d'adresser un courrier au Maire de Salon de Provence en lui proposant de signer la charte d'engagements de l'ANPCEN pour améliorer les usages et la conception de l'éclairage extérieur

Ainsi le maire, dans sa réponse, annonce que depuis 2010, la consommation d'électricité aurait diminué de 5 % et la puissance moyenne par point lumineux de plus de 4 %.

Il annonçait en juin 2013 qu'il examinerait avec le Conseil municipal la signature de la charte ANPCEN, aussi tous attendent désormais la délibération et ses conclusions !

Il appartient à M. Tonon et son Conseil municipal de faire de la qualité de la nuit "un nouvel art de vivre en Provence"...

Voir la lettre des élèves du Collège et la réponse du Maire

Comparaisons :

Voir : à Saumur,  28 654 habitants  a été annoncée "l'extinction de l'éclairage public, une expérience réussie" "85000 euros d'économie" pour les citoyens, "moins 30 % sur la facture et moins 40 % de consommation d'énergie".

Voir : à Evreux, 60 000 habitants a été menée une expérimentation d'extinction de l'éclairage public, de 2h à 4h du matin durant 7 mois par ans, pour économiser près de 10% de la facture d’électricité liée à l’éclairage public. A Évreux, l’éclairage public représente une consommation de plus de 4 millions de kWh par an pour une facture énergétique de plus de 450 000 €.

L'éclairage de Salon de Provence, Bouches du Rhône : 42 800 habitants

. 8 500 points lumineux environ, gérés par 240 armoires réparties dans la ville

. Durée d'éclairement : environ 4200h par an situe la ville parmi les longues durées d'éclairement et illustre bien la tendance des dernières années où celle-ci est passé de 2400 à 4000 heures de 1992 à 2012

. Jour de la nuit : 150 points lumineux éteint - 1.76 %

Merci à notre adhérent, nos correspondants et les différents experts, et bien sûr à tous les enseignants et chacun des élèves pour leur impulsion ou contribution à ce formidable projet très complet.

La parole des élèves : interview pour l'ANPCEN



                

Nom : M.d.P. :    Identifiants oubliés

  

      Nous rejoindre :   
Rechercher :
parmi :
   
Traduire avec Google :
 
 
 









                                                                     Site internet de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) | 23 connecté(s) | Mode impression | Plan du site | Mentions légales