Adhérer
Faire un don
Nous écrire
Joindre un contact local
La vie est née avec l'alternance naturelle du jour et de la nuit que l'ANPCEN encourage.
Consultez plusieurs fois notre site : couleurs et sons de la nature évoluent avec le cycle des heures !
Nous sommes le 08 décembre 2019 et il est
. Aujourd'hui la nuit commence à 17:24 à Paris.
  Vous écoutez actuellement les sons du marais au petit matin
> Découvrir l'association

> Découvrir les enjeux de la qualité de la nuit

Soutenir nos actions

> Comprendre nos positions et actions nationales

> Comprendre nos actions locales

Participez à Villes et Villages étoilés et Territoires de Villes et Villages étoilés

> Participez vous aussi au suivi de la qualité de la nuit

> Découvrir soutiens et témoignages

> Échanger

 

 

 

  La nuit ?

 

 

 

La nuit, c'est la moitié de la vie. De nos vies...

Chaque jour, la vie est un cycle nourri autant par le jour que par la nuit. En une cinquantaine d’années, les humains ont bouleversé cette alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur. 

La quantité globale de lumière émise la nuit n'a pas cessé d'augmenter depuis quelques décennies : + 94 % en vingt ans seulement et pour le seul éclairage public. Auquel il convient d'ajouter les lumières émises par les publicités, enseignes lumineuses, les façades, vitrines, bureaux non occupés, les parkings et sites privés, les illuminations diverses...

L’ANPCEN s'attache à expliquer et à prévenir l'ensemble des effets des éclairages extérieurs nocturnes non adaptés. Elle a adopté une approche globale et transversale afin d'éviter l'incohérence de certaines approches sectorielles, comme par exemple ne raisonner qu'en termes d'économies d'énergie en oubliant les effets sur la biodiversité ou les effets sur le sommeil et la santé. Ce qui peut conduire à des décisions contreproductives. Notre association se donne donc pour objectif la convergence et la cohérence des solutions proposées pour améliorer la situation actuelle et limiter collectivement la quantité globale de lumière émise la nuit.

« La Vie a besoin de la Nuit, la Nuit a besoin de nous »

Découvrez dans les sous-rubriques suivantes la pluralité des enjeux de la pollution lumineuse dont la qualité de la nuit dépend, ainsi que l'action de l'ANPCEN sur les textes : lois, décrets, arrêtés, normes, stratégies...

 

Merci de citer vos sources Anpcen lors de vos utilisations de nos données collectées.

Masquer la sous-rubrique

> Actualité

> Cartes à consulter

> Enjeux biodiversité et paysages

> Enjeux sanitaires et sociaux

> Enjeux énergie, climat, déchets

> Enjeux budgétaires

> Législation, Règlements et normes

> Enjeux de gouvernance

> Enjeux observation astronomique

> Inspiration et legs aux générations futures

> Enjeux de solidarité territoriale

> Enjeux de sécurité
Bilan n°2 de l'ANPCEN : L'extinction des bâtiments non résidentiels est-elle appliquée un an et demi plus tard ?

Gaspillages énergétiques-nuisances lumineuses : des progrès, mais la réglementation reste à appliquer, et à faire appliquer par l’Etat et par les communes !

Malgré une absence de suivi de la réglementation et de contrôle par ceux qui en sont responsables, l'ANPCEN poursuit patiemment l'observation sur le terrain de la mise en application de l'arrêté d'extinction des façades, vitrines et bureaux non occupés, en vigueur depuis le 1er juillet 2013. 

L'ANPCEN ouvre un espace pour l'observation interactive par tous les citoyens et dresse un deuxième bilan en divers points de la France, avec un focus sur de nouvelles villes : Nantes, Lille, Lyon, Paris, Chambéry, Limoges, Biarritz, Grenoble, le Puy en Velay, Royan, Melle... complété d'un retour dans des villes déjà suivies lors du 1er bilan, comme Angers, Saumur et Strasbourg. Un panorama illustré en près de 150 photos.

La loi de transition énergétique est muette sur l'éclairage extérieur de 36000 communes françaises, à l'heure où 25 à 50 % d'économies budgétaires seraient possibles et utiles, là où les coûts ont augmenté de 40 %.

« Nous recueillons tous les jours des témoignages sur l’intérêt pour les extinctions en milieu de nuit, lorsque c’est possible et là où il n’y a pas d’activité. Plus de 80 %* des Français sont favorables à une extinction la nuit des bureaux inoccupés, des enseignes et publicités lumineuses et des vitrines des commercesobjet de l’arrêté de janvier 2013, entré en vigueur en juillet de la même année. Cette mesure, de bon sens, combine heureusement économies d’énergie, économies budgétaires et la réduction des nuisances lumineuses, donc de leurs impacts sur l’environnement et les habitants. » souligne l’ANPCEN. (*MEDDE / TNS Sofres 2012)

La Ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie, habituellement réceptive aux mesures simples et de bon sens, par lesquelles tout le monde a à gagner et s’inscrivant dans les objectifs qu'elle a souhaité pour la transition énergétique, devrait y être plus attentive.

2ème bilan de l'ANPCEN, résumé

★  Un an et demi plus tard, ce qui a largement laissé à chaque acteur le temps de savoir, comprendre et s'organiser, l'ANPCEN confirme des situations toujours aussi contrastées

 Des communes ont fait des progrès dans l'application de la réglementation, parfois spectaculaires dans certaines communes

★ Là où l'ANPCEN avait mis à jour que la réglementation était non appliquée, des progrès ont été notés, entraînant les communes concernées à être plus exemplaires, comme à Strasbourg notamment où plusieurs échanges ont eu lieu depuis avec l'ANPCEN. La communication de l’association lors du 1er bilan, le suivi par les médias du bilan associatif, ainsi que cet échange de l’ANPCEN avec la collectivité, ont porté leurs fruits…

 L'ANPCEN constate aussi des situations avec une réglementation toujours non appliquée. Ainsi qu'une absence de contrôle de la réglementation qu'ils sont censés faire appliquer, par les communes et l'Etat.

 

Que dit la réglementation ?

Rappelons qu'il s'agit d'une extinction en milieu de nuit pour les mises en lumière de bâtiments et pour les vitrines. Il ne s'agit pas de l'éclairage de voirie.

- Eteindre au plus tard à 1h du matin, les façades et vitrines éclairées

- 1h après la fin d'activités pour les bureaux non occupés

 

En savoir plus

★ Consulter notre dossier de presse avec le 2ème bilan complet de l'ANPCEN, effectué du 1er semestre à août 2014 à Nantes, Lille, Lyon, Paris, Chambéry, Limoges, Biarritz, Grenoble, le Puy en Velay, Royan, Melle... complété d'un retour dans des villes déjà suivies lors du 1er bilan, comme Angers, Saumur et Strasbourg.

★ Mobilisation citoyenne : ouverture d'un espace interactif d'observation pour tous les citoyens

★ Rappel 1er bilan de l'ANPCEN, ici ; et 1er bilan du Ministère de l'Ecologie, ici

★ Quelques uns des suivis par les médias : Plusieurs reprises par France BleuFrance InterRadio-Classique Environnement magazine, la Gazette des Communes, Localtis, Maire info... Reprises multiples de AFP

★ Découvrir le 2ème bilan ANPCEN en images : 

1 - Panorama accéléré sur Paris, de jour et de nuit  - time lapse

 

 

 

 

Crédit : ELB

2 - Près de 150 photos de terrain à découvrir...dans notre "galerie d'images" : 



                

Nom : M.d.P. :    Identifiants oubliés

  

      Nous rejoindre :   
Rechercher :
parmi :
   
Traduire avec Google :
 
 
 









                                                                     Site internet de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) | 13 connecté(s) | Mode impression | Plan du site | Mentions légales